Réponse aux 13 questions les plus posées au sujet du BIM

Vous avez entendu parler du BIM, mais ne savez pas exactement de quoi il s’agit, ce qu’il signifie ni ce à quoi il sert. Nous avons consulté un moteur de recherche pour comprendre quelles questions les professionnels ont tendance à poser sur le BIM. Sans plus attendre, voici les réponses à vos questions les plus fréquentes.

Que signifie l’acronyme BIM ?

BIM est l’abréviation de Building Information Modelling. C’est facile !

D’un point de vue théorique et pratique, le BIM se définit par une utilisation plus intelligente des informations (données) pour construire des bâtiments de meilleure qualité et plus écologiques tout en réduisant les délais. 

Qu’est-ce que le BIM ?

Le BIM est un processus de construction numérique dans lequel les informations (données) relatives à chaque composant sont rassemblées et gérées par l’équipe du projet tout au long du cycle de vie du bâtiment. Apprenez-en davantage sur le BIM >.

Qui utilise le BIM ?

Le BIM est utilisé dans le secteur de la construction et constitue une banque centrale d’informations pour toutes les personnes prenant part au projet. Il peut s’agir d’architectes, d’ingénieurs, d’entrepreneurs, d’ouvriers du bâtiment, de métreurs, de clients, de propriétaires, de promoteurs et de fabricants, pour n’en citer que quelques-uns.

Citer une suite de métiers ne vous donnera aucune information sur le taux d’adoption réel du BIM, n’est-ce pas ? C’est vrai, mais sachez que, parmi ces professions, ils sont de plus en plus nombreux à l’adopter. Sous l’impulsion de l’intérêt privé et de la généralisation des mandats BIM pour les projets publics :

  • Le pourcentage d’utilisateurs du BIM est de 44 % en Europe (recherche marketing USP). Certains pays, comme le Royaume-Uni, le Danemark et les Pays-Bas, affichent des chiffres encore plus élevés. Le pourcentage national devrait atteindre 61 % d’ici 2025.
  • Un rapport de 2020 de l’American Institute of Architects indique que 51 % des cabinets d’architectes américains utilisent le BIM pour des travaux facturables. Les grandes entreprises sont 100 % à l’utiliser, tandis que les petites entreprises sont 37 %.
  • Enfin, 56 % des professionnels japonais affirment avoir eu recours au BIM dans leur travail (Autodesk et SB C&S株式会社).

Mais que signifie tout cela ? Eh bien, l’augmentation du taux d’adoption du BIM par les professionnels du BTP pousse les fabricants à s’en servir également pour être à même de leur proposer des objets BIM.  Comment ? 

Pourquoi le BIM est-il important ?

Le BIM est important pour les professionnels de la construction, car il permet des flux de travail plus fluides, des décisions de conception plus intelligentes et, tout simplement, de meilleurs bâtiments. Cependant, si les avantages du BIM sont perçus par les parties prenantes directes, cela va bien au-delà. 

En effet, la transformation numérique du secteur de la construction est importante pour le bien-être de notre planète et des personnes qui l’habitent. À tel point que les dirigeants mondiaux réunis à la COP26 ont consacré une journée entière à la discussion de l’environnement bâti. Mais pourquoi ? Car nous ne sommes pas en mesure de faire face à l’augmentation du parc immobilier et aux méthodes de construction analogiques d’aujourd’hui qui nuisent au climat. Le BIM, lui, offre une prévisibilité basée sur les données qui nous permet de construire de meilleurs bâtiments avec moins de ressources. 

Comment le BIM contribue au développement durable

Le BIM ne peut pas résoudre la crise climatique à lui tout seul. Mais il peut contribuer à la réduction de l’empreinte carbone du secteur de la construction. À grande échelle. La modélisation des données du bâtiment permet aux prescripteurs de prendre des décisions de conception plus avisées, de simuler l’impact environnemental d’un projet et de détecter les erreurs avant que le bâtiment ne soit construit. 

Pour en savoir plus, consultez notre livre électronique expliquant pourquoi la durabilité est essentielle pour obtenir des spécifications.

Le BIM est-il un logiciel ou un processus ?

La modélisation des données du bâtiment est toujours un processus. Pourquoi ? Parce qu’elle nécessite une série d’actions, d’analyses et de coordination interfonctionnelle pour atteindre le résultat escompté.

Cependant

Ce processus nécessite souvent un logiciel BIM pour construire le modèle et une source de composants numériques (objets BIM) pour l’étoffer. Les architectes et les ingénieurs utilisent généralement le logiciel pendant la phase de conception, et tous les autres acteurs utiliseront le modèle pendant la construction, la maintenance et la démolition. Il existe de nombreux logiciels BIM, et il peut être difficile de savoir dans lequel ou lesquels investir en premier. Ce blog, qui présente des données sur 100 millions de téléchargements de fichiers, pourrait vous aider à y voir plus clair !

Quel est le processus du BIM ?

Le BIM est un processus de numérisation profonde. La modélisation des informations du bâtiment améliore la gestion, la coordination et le contrôle des informations du projet. Le processus est souvent divisé en 3 phases principales : conception, construction et maintenance. 

Nous avons couvert les phases de construction (et la façon dont les fabricants peuvent collaborer pendant celles-ci) dans un e-book récent, mais cette infographie fournit un aperçu facile et fluide :

Devenez un pro des phases de construction grâce à ce rapport gratuit (accessible sans formulaire !).

Qu’est-ce que le BIM dans la construction ?

Le BIM est le fondement de la transformation numérique dans le secteur de la construction. Grâce au BIM, toutes les parties prenantes impliquées dans un projet de construction bénéficient d’un accès équitable et facilité aux informations relatives au projet de construction.

Le BIM dans la construction donne aux architectes, ingénieurs, entrepreneurs et propriétaires/exploitants (AECO) des informations précises sur les composants physiques et fonctionnels d’un bâtiment. Le fait de rassembler toutes ces données dans un modèle unique permet aux professionnels d’atténuer les erreurs et de prendre des décisions de conception plus judicieuses (et plus écologiques !) avant même que la pelle ne touche le sol.

À quoi sert le BIM ?

Le BIM sert à réunir toutes les parties prenantes autour des données de construction afin de faciliter la conceptualisation et l’exécution, de maximiser l’efficacité et de minimiser les erreurs de construction qui épuisent les ressources.

Si le but de la recherche était de trouver des exemples de bâtiments pour lesquels le BIM est utilisé, les réponses se compteraient par milliers.

Le BIM peut être utilisé pour une grande variété de projets de construction. La plupart des gens associent le mot « bâtiment » à des structures qui comprennent généralement des murs, des fenêtres et des portes — logements résidentiels, gratte-ciel ou hôpitaux. Mais le BIM est aussi largement utilisé pour d’autres types de bâtiments tels que les ponts, les métros et les projets d’infrastructure. Il peut même être utilisé pour les modèles structurels de parcs d’attractions.

Carriage on a ferris wheel

Le BIM au service du patrimoine

On parle souvent du BIM dans le contexte de nouvelles constructions. Il est donc facile de penser que c’est la seule façon d’utiliser le processus de construction numérique.

Si nous ajoutons un H à l’acronyme, nous obtenons HBIM : heritage/historic building information modelling, qui concerne la restauration de bâtiments et de structures existants. La restauration de Notre-Dame est un exemple notable d’HBIM.

Vous voulez en savoir plus sur l’HBIM ? Ou découvrir pourquoi les fabricants sont essentiels à la réussite d’un projet ? Ne manquez pas cet entretien avec Tommaso Tommasi, spécialiste de l’architecture du patrimoine.

Que sont les objets BIM ?

Les objets BIM sont des représentations numériques de produits physiques qui contiennent également d’autres données essentielles telles que les informations sur le produit, les instructions d’installation, la consommation d’énergie, les écolabels, les coûts d’exploitation et la durée de vie du produit. Les objets BIM sont souvent divisés en deux catégories de précision des données : génériques et spécifiques au fabricant. Pour en savoir plus sur le contenu générique et le contenu spécifique au fabricant, cliquez ici.

Two chairs casting a shadow. Concept digital twins, bim objects

Les objets BIM sont les éléments constitutifs des projets BIM. Sans eux, il est impossible de créer le modèle ou de fournir à l’équipe de projet des informations essentielles, telles que l’impact environnemental du bâtiment, son efficacité énergétique ou ses coûts. Dans certains pays, le manque de données environnementales peut déterminer si le projet va même au-delà du stade de la planification. 

Le BIM passe (lentement, mais sûrement) du statut de luxe à celui d’obligation. Il en va de même pour les fabricants qui doivent fournir des objets BIM pour rester dans la course aux spécifications.

Comment créer un objet BIM ?

Il existe plusieurs façons de créer des objets BIM. Ou, en fait, deux méthodes principales : 

  1. La création de contenu en interne avec l’aide d’un groupe de travail interne. Toutefois, cette méthode peut s’avérer assez ennuyeuse, car elle nécessite de très nombreuses informations et une coordination interfonctionnelle pour créer des versions numériques de chaque produit. De plus, vous devez comprendre votre/vos public(s) et votre/vos marché(s) afin d’investir dans les formats de fichiers utilisés.
  2. Externaliser votre création signifie que vous vous épargnez la majeure partie du travail interne et que vous laissez des experts externes se charger du contenu pour vous. Certes, l’externalisation exige toujours une certaine participation (dans une moindre mesure) pour que les données soient correctes. Mais elle permet de gagner du temps et garantit que le contenu créé soit à la hauteur et corresponde aux besoins de vos clients potentiels. 

Vous voulez savoir comment fonctionne la création BIM externe ? Contactez nos services de création de contenu BIM.

Quelle que soit la méthode utilisée, la création de contenu BIM pour vos produits est un investissement pour la demande, les spécifications et les ventes futures.

Le BIM est-il l’avenir ?

Oui, le BIM est l’avenir. D’autres technologies de construction complémentaires verront sûrement le jour. Mais le secteur de la construction est aux prises avec une faible productivité et des coûts élevés (financiers et environnementaux). Il faut donc faire quelque chose. Et si l’on en croit les taux d’adoption et les politiques émergentes, ce sera le cas.

Vous voulez passer de novice à expert du BIM ? Procurez-vous un exemplaire de notre e-book : un guide du fabricant sur les principales parties prenantes des projets BIM.

Comprendre la nécessité de concevoir des bâtiments écologiques

08 juin 2022

En quoi consiste la conception écologique ? Et comment un architecte s'y prend-il ? Nous avons discuté avec Negar Daneshpour, architecte en chef chez Tyréns, pour connaître son point de vue sur l'architecture durable, les données climatiques et le BIM.

Faites défiler vers le haut